QUAND ZIKA JOUE A CACHE CACHE

18 octobre 2019

L'équipe de Jacky Goetz (unité 1109 Inserm/Université de Strasbourg) a collaboré aux travaux de Raphaël Gaudin à l’IRIM et ils viennent de mettre en évidence la capacité du virus Zika à se cacher dans les monocytes et à les forcer à migrer vers le cerveau, afin de passer cette barrière imperméable sans encombre.
Les détails ont été publiés dans Nature Communication le 27 septembre 2019.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont dû développer un modèle hybride original leur permettant de visualiser en temps réel et en trois dimensions les vaisseaux sanguins fluorescents d’un poisson-zèbre injecté avec des monocytes humains infectés par le virus Zika.
 Ces résultats offrent de nouvelles stratégies pour empêcher la migration des monocytes vers le cerveau et ainsi éviter l’apparition de pathologies neurologiques produites par ce virus.

Consulter la publication dans Nature Communication


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes