Prédiction de la mortalité et nouvel espoir thérapeutique dans le sepsis

03 décembre 2021

Laurent Lagrost, directeur de recherche à l’Inserm (unité Inserm 1231 / LabEx LipSTIC - Université de Bourgogne-Franche Comté, Dijon) et Didier Payen, Professeur d’Anesthésie-Réanimation (UFR de Médecine Lariboisière-Saint-Louis, University Paris 7 Denis Diderot) ont coordonné un travail visant à étudier la relation entre l’endotoxémie et le pronostic clinique des patients souffrant d’un choc septique au décours d’une péritonite. Ces résultats sont publiés dans Frontiers in Medicine.

Le sepsis est parmi les premières causes de mortalité en service de réanimation et à l’hôpital. D’après l’OMS, 30 millions de personnes en 2021 seraient concernées avec 6 millions de décès dans le monde à la suite d’un sepsis ou d’un choc septique.

L’inflammation et les complications liées au sepsis sont notamment provoquées par les endotoxines bactériennes (ou lipopolysaccharides – LPS) présentes en grand nombre à la surface des bactéries à Gram négatif. Les LPS sont responsables de l’activation des récepteurs TLR4 (Toll-like receptor-4) se trouvant à la surface des cellules immuno-compétentes et à l’origine de la réponse inflammatoire. Bien que la réponse inflammatoire ait pour objet, et en premier lieu, de permettre à l’organisme de lutter contre les agents pathogènes, elle peut devenir exacerbée et incontrôlable, et ainsi être à l’origine de conséquences délétères que sont le sepsis et le choc septique. L’étude a donc consisté à détecter et quantifier directement les LPS figurant dans le plasma des patients afin de prédire leur risque de mortalité au décours d’une péritonite.

Les équipes de chercheurs ont été capables pour la première fois de quantifier les endotoxines dans le plasma des patients. Les acides gras hydroxylés, caractéristiques des LPS et non présents naturellement chez l’humain, ont pu être identifiés et dosés grâce à la méthode de chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse en tandem.  Les taux d’endotoxine ainsi obtenus ont été rapportés aux profils, caractéristiques et parcours cliniques des patients. Il a ainsi pu être déterminé que le paramètre endotoxine ajoute indépendamment et significativement à la valeur prédictive du Simplified Acute Physiology Score (SAPS II) classiquement utilisé pour  évaluer la gravité de la maladie chez les patients dans les services de réanimation chirurgicale et médicale. Ainsi, l’endotoxémie apparait utile pour prédire la mortalité 28 jours après l’intervention chirurgicale : les patients avec des taux d’endotoxines élevés sont plus à risque de décéder que ceux avec des taux bas.

Dans cette étude, les équipes de Laurent Lagrost et Didier Payen ont également évalué le processus de neutralisation et de détoxification des endotoxines. Ce processus implique les lipoprotéines circulantes et la protéine plasmatique de transfert des phospholipides (PLTP) naturellement présentes dans notre organisme. En effet, il a été précédemment déterminé que la PLTP permet la désagrégation et l’association des LPS aux lipoprotéines circulantes qui constituent alors le principal véhicule de transport des endotoxines vers le foie pour leur détoxification et élimination par voie biliaire. Ainsi, dans la présente étude, il est apparu que les patients avec une concentration plasmatique élevée de PLTP en présence d'une concentration élevée d'endotoxines développaient les réponses inflammatoires les plus faibles. Ces nouvelles avancées viennent en support du rôle clef de la PLTP dans la neutralisation des endotoxines et la prévention de l’inflammation systémique chez les patients présentant un choc septique.

Au-delà de l’approche diagnostique, ces découvertes ouvrent des perspectives thérapeutiques, notamment celle d’utiliser l’apport de PLTP humaine exogène pour réduire l’endotoxémie et la réponse inflammatoire chez les patients à risque, stratégie qui a récemment montré ses premiers effets bénéfiques chez la souris dans des études précliniques conduites au sein de l’équipe dijonnaise.

 

Consulter la publication

 

 

Article rédigé par Ammra Tan


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes