Maladies chroniques et cancer du foie

25 novembre 2021

L’équipe du Professeur Thomas Baumert, directeur de l'Institut Inserm des Maladies Virales et Hépatiques (IVH, Inserm UMR_S1110 / université de Strasbourg), s'est associée à plusieurs équipes de recherche internationales pour mettre au point un nouveau modèle d’étude cellulaire humain pour la découverte de nouvelles thérapies contre les maladies chroniques du foie et le cancer du foie. Les résultats sont récemment parus dans la revue scientifique Nature Communications (E. Crouchet et al. (2021) A human liver cell-based system modeling a clinical prognostic liver signature for therapeutic discovery). Dr Emilie Crouchet, chercheuse dans l’équipe du Prof Thomas Baumert et responsable du projet, nous explique cette nouvelle découverte.

Dans quel contexte effectuez-vous ces recherches ?

Les maladies chroniques du foie regroupent plusieurs maladies allant de l’accumulation de gras dans le foie jusqu’aux stades les plus graves incluant la cirrhose et le cancer du foie. Ces maladies sont en majorité dues aux infections chroniques par les virus des hépatites B et C et la consommation abusive d’alcool. A l’heure actuelle, d’autres causes de la maladie sont en nette et constante augmentation : les changements de nos styles de vie, l’obésité, les nourritures riches en gras et en sucre sont responsables de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), plus connue sous le nom de « maladie du foie gras » ou « maladie du soda ».

Les maladies chroniques du foie évoluent sur de longues années et induisent dans la majorité des cas une fibrose hépatique menant à une perte progressive des fonctions du foie, à la cirrhose et au cancer du foie, l’une des principales causes de décès par cancer dans le monde. Aujourd’hui, aucun traitement n’a été approuvé pour la fibrose et il n’existe pas de thérapie pour empêcher le développement du cancer. Cette absence de traitement s’explique en partie par la complexité de la maladie et le manque de modèle d’études simples capables de reproduire le développement de la maladie et du cancer en laboratoire.

En quoi cette découverte est-elle importante ?

Nos études ont montré que l'évolution de la maladie et le risque de cancer chez les patients pouvaient être prédits par ce qu'on appelle une signature : une sorte d’empreinte que laisse la maladie dans le foie. Cette empreinte peut être mesurée. Nous avons compris que cette signature avait un fort potentiel pour la découverte de nouveau traitement et nous avons mis au point un modèle cellulaire reproduisant la signature observée chez les patients dans des cellules du foie en laboratoire. Ce qui va prendre 20, 30 ans chez le patient peut être reproduit en 20 jours en boite de culture cellulaire.

Ce système a ensuite été utilisé pour tester plusieurs médicaments candidats à grande échelle. Le principe est d’identifier des petites molécules capables de changer la signature dite de « mauvais pronostic » associée à un risque accru de cancer, en signature de « bon pronostic » associée à une meilleure survie et un risque de cancer limité. L’avantage de ce nouveau modèle cellulaire est qu’il est facile d’utilisation et peu coûteux. A l’avenir, il va permettre d’accélérer la découverte de nouvelles thérapies qui restent à l'heure actuelle insatisfaisantes.

Finalement, quelles vont être les prochaines étapes ?

Notre modèle a d’ores et déjà démontré son efficacité à découvrir de nouveaux médicaments pour les maladies chroniques du foie. Parmi ces médicaments, nous avons montré que la nizatidine, un inhibiteur du récepteur de type 2 à l’histamine déjà utilisé chez les patients sans effets secondaires graves pour traiter les ulcères de l’estomac et du duodénum, a un fort effet sur la fibrose du foie et la prévention du cancer. Le modèle cellulaire et la signature vont permettre d’accélérer la découverte de traitements et de nouvelles stratégies pour une meilleure prise en charge des patients et une amélioration de leur qualité de vie.

Interview réalisée par Ammra Tan


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes