LES UV ET LE VIRUS SARS- COV-2

08 juillet 2020

Laurent Lagrost est Directeur de recherche à l’Inserm, il a eu l’occasion d’évoquer récemment dans les media la saisonnalité du virus SARS-CoV-2, et de rappeler que le rayonnement UV est le premier germicide dans l’environnement.
Explications …

Relayant les avancées récentes, Laurent Lagrost a discuté la sensibilité et la vulnérabilité du SARS-CoV-2 aux UVB solaires ainsi qu’aux UVC qui peuvent être générés artificiellement et utilement pour décontaminer l’espace public. Ces informations ont fait l’objet d’une tribune dans Mediapart, d’un article récent dans Les Echos et d’un reportage sur France 2 (Télématin) (liens en bas de page).

Pour rappel dès le 6 mars, Laurent Lagrost avec Didier Payen (Professeur d’Anesthésie-Réanimation, ancien chef de service à l’hôpital Lariboisière à Paris) ont été les premiers à alerter sur l’arrivée imminente de l’épidémie de coronavirus en France. Depuis la mi-janvier 2020, avec le renfort de Louis Laborelli (Ingénieur INA), Valérie Deckert (Chercheure Inserm) et Sylvain Thénault-Guérin (Président Association Camille Guérin), ils ont étudié les publications scientifiques internationales et analysé les données médicales, scientifiques et grand public. Ils ont publié des articles sur divers sujets comme l’état des lieux de la situation, la mémoire immunitaire, notamment au BCG ou à la tuberculose, l’obésité et Covid 19, les UV et le SARS-CoV-2…

Diffusion du virus et saisonnalité ?

Pour rappel : Le virus SARS-CoV-2 s’est initialement propagé à partir de la Chine sur un axe est-ouest avec une courbe en cloche du nombre de cas dans la plupart des pays européens et une poursuite de la progression de l’épidémie aux Etats-Unis. Dans l’hémisphère sud, l’image est assez différente et décalée dans le temps, même si le SARS-CoV-2 y a parfois été importé dès la fin mars/début avril. C’est vrai pour l’Afrique du Sud, l’Argentine ou le Chili par exemple. Ces pays connaissent aujourd’hui une croissance exponentielle de l’épidémie, ce qui pourrait s’expliquer en partie par le fait que ces pays sont aujourd’hui entrés dans l’hiver austral. Même si la température et l’humidité ont beaucoup été envisagées, Laurent Lagrost indique qu’il semble davantage rationnel d’évoquer aujourd’hui le rayonnement solaire pour nous éclairer sur la saisonnalité supposée du SARS-CoV-2 qui se montre très sensible aux UVB.

UVB & UVC quelles différences ?

Les UVB sont 6 fois plus abondants au mois de juin qu’au mois de décembre et une couverture nuageuse dense arrête plus de 80% de ce rayonnement. Ainsi, il a pu être récemment modélisé que le SARS-CoV-2 sur les surfaces inertes et dans les aérosols peut être totalement inactivé en seulement quelques minutes sous un beau soleil de juin, alors qu’il faudrait plusieurs heures sous un ciel nuageux du mois de décembre. Ce qui fait une énorme différence.
Les UVC quant à eux peuvent être générés artificiellement par des tubes ou même des lampes LED et ainsi être utilisés afin de décontaminer l’espace public (les établissements de soin, les transports en commun, les bureaux et les centres commerciaux par exemple).

A noter que si les UVC à 254nm sont dangereux pour le SARS-CoV-2, ils le sont également pour les individus. Cependant, Laurent Lagrost précise que l’on voit émerger un intérêt pour les UVC dits « lointains », entre 207 et 222nm. Ces UVC « lointains » seraient capables d’inactiver efficacement le SARS-CoV-2 dans l’environnement mais sans danger pour la santé humaine.

Pour rappel les UVB ne peuvent en aucun cas pénétrer l’organisme pour soigner des personnes infectées. Il est donc inutile et dangereux de s’exposer longuement au soleil de l’été.

 

Revue de presse

Consulter l’article sur le blog de Mediapart :
https://blogs.mediapart.fr/laurentlagrost/blog/090420/covid-19-et-coronavirus-un-nouvel-eclairage-la-lumiere-des-uv

Consulter l’article paru dans Les Echos :
https://ci.opera.news/ci/fr/science/34088377cb8709072e69fca793162a33?news_entry_id=1acf8796200619fr_ci

Consulter le reportage dans Télématin (Rendez-vous directement à 17'') :
https://www.france.tv/france-2/telematin/1797407-emission-du-lundi-6-juillet-2020.html

Consulter l’article dans 20 minutes :
https://www.20minutes.fr/sante/2782047-20200519-coronavirus-sensible-chaleur-uv-vraiment

Pour aller plus loin

https://www.nature.com/articles/s41598-020-67211-2

https://academic.oup.com/jid/article/222/2/214/5841129


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes